Les cabanes ostréicoles du Cap Ferret

piraillan-3

« Les jardins aux huîtres »

Parmi les grandes particularités du bassin d’Arcachon et de la côte atlantique, à la fois pittoresques et insolites, il y a les petits villages ostréicoles sur la presqu’île.

Les cabanes ostréicoles, toutes faites de pin et souvent colorées, sont comme un prolongement des rives de l’océan. Elles offrent la possibilité de déguster des huîtres directement à la source, autrement dit, chez l’ostréiculteur, sur un coin de table en bois, avec une vue imprenable au bord de l’eau.
Des huîtres, mais aussi des crevettes et des bulots, dont la fraîcheur est un vrai bain de jouvence. En tout cas, ça l’a été pour nous.
J’ai lu que le bois des cabanes provenait de la forêt voisine de la Teste, selon une tradition ancestrale, et qu’il était enduit d’huile de vidange et de sel marin afin de le préserver des intempéries. Cela donne aux cabanes un aspect patiné, qui ajoute à l’authenticité.
 
Sur les recommandations de quelqu’un de visiblement très avisé, nous nous sommes arrêtés à la cabane 57, au village du Piraillan. Chez Sylvie Latrille, qui s’est prise de passion pour l’ostréiculture il y a plus de 10 ans. Et on n’a pas regretté. C’était un moment exceptionnel, autant pour le cadre que le repas (qui plus est, pour un prix très abordable !). 
 
Le lien de la cabane 57 :
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *