L’Océan

img_20160917_174322

« Qu’est-ce que l’océan a de plus que la Méditerranée ? »

Comme on est loin d’être géographes, on va tenter de répondre à cette vaste question sous l’angle de la lapalissade, ou à peine plus subjectif et partial.

  • Sa force, indubitablement. Cette puissance incommensurable. En effet, contrairement à notre belle Méditerranée, d’humeur quasi toujours constante, l’océan est incroyablement caractériel. Il est même doté d’une aura mystique car il vit sous l’influence de la lune.
  • Sa marée, 
  • Ses vagues (ici, nos voisins et nos collègues pratiquent le surf plus que la course à pied et le fitness),
  • Sa profondeur (à ce qu’il paraît) et son étendue.

Et donc, en gros, on a troqué ça, petit paradis marin empreint de sérénité :

Contre ça, l’immensité faite de vagues parfois déchaînées et d’écume :

Le sentiment de la nouveauté allié à cette bouffée d’air pur (et iodé), j’aurais tendance à dire spontanément que l’océan l’emporte sur notre mer adorée.
Mais au fond, je sais qu’elle va me manquer terriblement. D’ailleurs, elle me manque déjà.
 
***
A cela s’ajoute en Aquitaine, les pistes cyclables Bordeaux-Lacanau, qui nous permettent de sillonner les quais, la pinède et les landes girondines, et de se retrouver face à l’océan.
En un mois seulement, nous n’avons pas encore eu le temps de les découvrir, et c’est en-tête de notre to do list de ces prochains week-ends !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *